Créer mon blog M'identifier

huile cas de force majeure !

Le 10 décembre 2014, 14:52 dans Famille 0

L’huile Cas de Force Majeure fait partie de la nouvelle Gamme de produits cosmétiques d’Hapsatou Sy.

Tout d’abord, il faut bien le dire, son packaging est très original. Tout comme son nom d’ailleurs ! Ce qui nous plait à nous aussi… Mais il ne faut pas oublier l’essentiel : l’huile. Question texture, elle n’est ni grasse, ni sèche. Elle prend le meilleur de chacune et offre une expérience sensorielle des plus agréables. Et elle sent délicieusement bon !

L’observatoire des Cosmétiques vient de la récompenser en la nommant parmi les 3 meilleures huiles de France. Une belle promesse.

Alors d’où vient cette huile ? « Lors d’un voyage au Brésil, je découvre une huile provenant du Pérou et adulée par les brésiliennes : l’huile des incas. Je me penche alors sur son histoire et je découvre qu’elle est aussi appelée l’or des incas ! Et je comprends mieux pourquoi. En quelques jours d’utilisation, je redécouvre mes cheveux doux, soyeux et brillants… Elle tient toutes ses promesses. » nous confie Hapsatou Sy.

L’huile des incas est en effet reconnue comme étant l’une des plus riches au monde tant elle est riche en acides gras insaturés. Deux ans de recherche et l’huile Cas de Force Majeure voit le jour : elle est composée à plus de 70% d’huile des incas et quelques petits secrets viennent l’enrichir comme des extraits de racine de gingembre pour son action stimulante. Vous pouvez l’appliquer en soin sur les cheveux ou sur le corps.

Une petite noisette suffit, elle est hydratante, nourrissante, anti-âge, anti-vergetures, calmante, cicatrisante, régénérante… que du plaisir. Mais également sur les zones les plus sèches, après une épilation pour éviter les poils sous peau, après le rasage pour apaiser le feu du rasoir ou même sur vos ongles…

Disponible en petit format Découverte 120ml, en format 250ml pour les addicts et en deux parfums.

Pas de poux pour nos petites frimousses

Le 10 décembre 2014, 14:18 dans Famille 0

Très souvent des mamans viennent me voir pour que je regarde si leurs enfants n’ont pas attrapé des poux !
« ils se grattent la tête » ou « ces petites bestioles ont été signalées à l’école » expliquent elles… alors naturellement, en tant que maman, on s’inquiète !
Tout d’abord, on ne culpabilise pas car cela n’a rien à voir avec l’hygiène ! Le responsable est le pediculus humanus capitis, ou pou ! Il se nourrit de notre sang, provoquant des démangeaisons et la formation de croûtes, mais ne transmet aucune maladie. Alors qui dit pou, dit action rapide.

Tout d’abord, la vigilance est la meilleure des préventions : régulièrement, en pleine lumière, rechercher la présence de lentes collées aux cheveux, derrière les oreilles et la nuque. Une lente, c’est comme une petite boursoufflure sur le cheveu, de couleur claire ou grise et bien accrochée contrairement aux pellicules. Pour les filles, c’est le moment d’essayer de nouvelles coiffures : attacher les cheveux limite la contamination et surtout, ce n’est pas la peine de raser sa tête. Enfin, il faut bien leur expliquer qu’il ne faut pas échanger bonnets et écharpes, même si c’est vraiment drôle !

mafamille_poux_coiffure

Si votre enfant se gratte la tête et que vous voyez des poux, il faut vite traiter pour ne pas contaminer toute une classe. La plupart des produits proposés sont à base de diméticone. Ils sont efficaces à condition de bien respecter les indications d’application (sur cheveux secs ou mouillés) et le temps de pose. Munissez vous également d’un peigne à poux et patiemment, retirer toutes les lentes. Mais ce n’est pas fini ! Il faut laver tous les draps, bonnets, écharpes, doudous… Et pour ce qui ne passe pas au lave linge, le mettre au congélateur pendant 48h ou dans un sac plastique fermé pendant 15 jours.

Malgré tout, il arrive que les formules chimiques de synthèse ne donnent pas de résultat satisfaisant.
Mon secret réside dans les huiles essentielles aux vertus anti-parasitaires pour prévenir et guérir au naturel :

En prévention d’abord :
Dans une coupelle, mélanger 2 cuillères à café d’huile végétale d’amande douce ou de noyaux d’abricot avec :

  • HE Lavandin super: 2 gouttes
  • HE Tea Tree: 2 gouttes
  • HE Niaouli : 1 goutte

Avec cette solution, masser légèrement les tempes et la nuque avant d’aller à l’école.

mafamille_poux_he_hv_melange

Egalement, pour les bonnets et écharpes, préparer le mélange suivant que vous pulvériserez une fois par semaine :

  • 25 ml d’alcool à 70°
  • HE Lavandin super : 50 gouttes
  • HE Tea Tree : 50 gouttes
  • HE Niaouli : 25 gouttes

mafamille_poux_bonnet_he_alcool

En curatif : Reprendre la même solution préventive à base d’huile végétale d’amande douce ou de noyaux d’abricot. Bien l’imprégner sur toute la chevelure et laisser poser 30 minutes en enveloppant la tête de l’enfant dans une serviette. Faire un shampooing doux puis rincer en évitant l’eau dans les yeux.

mafamille_poux_he_hv_melange_serviette

La prochaine fois que votre enfant se grattera la tête, ce sera pour trouver la solution à son exercice de maths !

*Les huiles essentielles sont à utiliser avec précaution, demandez conseil à votre pharmacien.

Les huiles d’assaisonnement

Le 10 décembre 2014, 11:39 dans Famille 0

La santé n’est pas la seule affaire des médicaments ! « Drôle de discours pour un pharmacien » me direz vous…
Je vous réponds non ! La santé dans sa globalité est l’affaire de chaque pharmacien Well&Well. Je vous rappelle que je milite pour la prévention au quotidien ;)
Et l’alimentation peut être source de bonne comme de mauvaise santé ! Pour preuve, les médias en font des dossiers complets ! Donc, pour en revenir à notre sujet, au cours de nos repas, nous consommons des huiles pour leur onctuosité et notre plaisir. Mais pour que vous soyez mieux que bien, il faut connaître leurs propriétés afin d’en tirer le plus grand bénéfice. Or les huiles d’assaisonnement ne sont pas toutes égales…

illustration_huile_horizon-02-02-02

Comme vous pouvez le constater sur notre schéma, les huiles végétales sont constituées d’acides gras dit « insaturés ». Ces acides gras sont majoritairement des omégas 3, ω3, des ω6 et des ω9. Il est scientifiquement prouvé que les huiles riches en ω3 apportent un mieux être au quotidien.

Donc pour nos assaisonnements, l’idéal est d’utiliser les huiles les plus riches en ω3 telles que les huiles de lin, de cameline, de noix et de colza.monassiette_huile

  • Les huiles de lin, de cameline et de noix sont les plus riches en ω3 mais sont très fragiles. Il conviendra donc d’être attentif aux dates de péremption et aux conditions de conservation (dans un endroit frais). Attention, elles ne sont pas adaptées à la cuisson !
  • L’huile de colza se conserve mieux, bénéficie d’un bon rapport qualité-prix et résiste à la cuisson à une température inférieure à 180°C (pas de friture).

Et qu’en est-il de l’huile d’olive que nous consommons massivement ? L’huile d’olive est neutre pour notre santé. Nous pouvons donc l’utiliser sans risque et toujours avec plaisir. En association avec les huiles précédentes pour optimiser et varier les plaisirs…

monassiette_huile_salade

Ma recommandation santé est donc de consommer 2 à 3 cuillères à soupe par jour d’huile de colza afin de réduire le risque de maladies et l’obésité.

 

Voir la suite ≫